Katanas-Samurai
L'histoire du sabre japonais: les shinsakuto
japon, culture japon, preservation sabre japonais
L'agence pour les affaires culturelles japonaise
En 1948, le Nihon Bijutsu Token Hozon Kyokai (NBTHK) a été créé par un groupe de collectionneurs, connaisseurs et artisans afin d’assurer la préservation des sabres japonais. En 2 ans, 880 sabres ont été déclarés d’importance culturelle (juyo bunkazai), dont 120 sont désignés comme trésors nationaux. Et en 1953, ce fut la fin de la prohibition des armes au Japon, entre autre afin de permettre de sauver ce qui était encore possible des antiquités.
Katana, sabre japonais,Gassan, maitre forgeron
Lame forgée par maître Gassan
Les Shinsakuto (新作刀), ou sabre récent, sont appelé sabre contemporain. Ils furent forgés après la fin de la prohibition de la manufacture des lames d’après guerre, depuis 1953 à nos jours. La forge est maintenant plus considérée comme un art que comme la création d’un outil. Les sabres japonais rejoignent ainsi les arts et métiers. Depuis 1955, un concours de forge est organisé chaque année à Tokyo, il se nomme Shinsaku Meitoten. Les derniers maîtres forgerons contemporains produisent tous des sabres extraordinaires, qui bénéficient de toutes les améliorations techniques au fil du temps.
Katana, Sabre japonais, polissage, togishi
Polissage d'une lame
Il faut également souligner que leur travail étant reconnu comme de l'artisanat traditionnel, et qu'ils sont eux même des trésors nationaux vivant, la production de lames est longue et onéreuse. Beaucoup de lames sont donc de très bonne manufacture, et bon nombre de nihonto plus anciens furent rénovés et replacés dans des koshirae (montures).
katana, sabre japonais , sabre légendaire, trésor national
Dogiri Yasustuna: trésor national
La loi sur la protection des biens culturels de 1950, a placé les fondements de la politique patrimoniale du Japon, qui depuis lors a classifié plus de 1000 trésors nationaux. Et il est maintenant interdit de sortir un sabre du pays classé kokuho, c'est à dire trésor national. Selon Christophe Marquet, plus de 120 nihonto sont répertoriés comme trésor national, dont près d'un tiers se trouvent à Tokyo.