Katanas-Samurai
L'histoire du sabre japonais: les shinto
Nagashino, sengoku jidai, ère des guerriers
Bataille de Nagashino durant l'ère sengoku.
Après l'époque des provinces en guerre (sengoku jidai), une période de paix s'en suivit. Si bien que les sabres évoluèrent en ce sens. Un édit fut même proclamé, afin d'interdire le port du sabre à ceux qui ne sont pas de la caste samuraï. Les armes les plus belles étaient alors mise au rebut et les plus courantes transformée en autre chose. De nombreux forgerons durent même se recycler dans la forge de ciseaux et accessoires de cuisine.
katana , sabre japonais, sabre nu
Katana période edo
Les Shinto (新刀), littéralement sabre nouveau, furent forgés environ de l'an 1600 à 1800. Les forgerons ont commencé à organiser leur commerce de telle façon qu’il se situe dans la zone d’influence d’un seigneur de guerre, d’une chapelle religieuse ou d’un temple. De plus les accès ont pris leur importance, ils s’arrangeaient donc pour se positionner à proximité de routes commerciales, afin de se rapprocher à la fois des éventuels acheteurs et des fournisseurs de matières premières. Le système de transport national s’améliorant, ils profitaient aussi de ces évolutions.
tachi , sabre japonais, katana, sabre pour enfant
Tachi pour enfant de la période edo
À partir de cette période, les techniques de forge ont énormément évoluées. Les méthodes de production de l’acier se sont améliorées, à la fois pour augmenter la quantité, mais aussi pour homogénéiser la qualité. Les 5 traditions se sont mélangées, les échanges et les voyages devenant courant. Les forgerons passèrent donc d'une région à l'autre, et les mélanges de styles entre les écoles furent courants. La forge à cette période bénéficia des nombreuses évolutions que connurent les sabres. Beaucoup de lames de qualités furent ainsi forgée.
samourai, période edo, samourai en hiver
Samourai de la période edo
Pour plusieurs raisons, les shinto représentent aujourd'hui la grosse majorité des nihonto qui circulent, environ 2 sabres sur 3. Il y eu les plus grosses guerres que le japon connut juste avant cette période, où de nombreuses lames antiques servirent et s'usèrent. Un édit d'interdiction de port des armes par les non samuraï fut instauré, et donc beaucoup de sabres anciens furent confisqués et détruits. Il n'y eu plus de grands conflits après cette période, en tout cas pas dans lesquels on utilisait des sabres en masse, mise à part la seconde guerre mondiale bien plus tard. Beaucoup de lames ne furent plus utilisée à partir de cette période, car les sabres ancestraux ne furent plus sortit que par les familles de samuraï, ce qui représente environ 6% de la population au Japon. D'autres sabres et dagues de l'époque ne furent élaborés que pour l’apparat ou la décoration, et restèrent donc bien conservés.